L’histoire du premier site web (1/2)

 

Aujourd’hui, plus de 1,20 milliards de sites web existent dans le monde alors qu’il y a un peu moins de 30 ans, le « World Wide Web » n’existait pas ! Dans cette première partie, redécouvrons ensemble ses débuts, sa création et ses dates clés.

13 mars 1989 :

Tout a commencé grâce à Tim Berners-Lee (TBL), ingénieur logiciel au CERN (Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire) et son schéma « Information Management : A Proposal » où l’idée de créer une « toile » sera pour la première fois évoqué. Il s’agirait d’une mise en réseau de plusieurs ordinateurs où ses collègues pourraient « naviguer » de contenus en contenus, échanger et partager l’information facilement. Il imagine également le développement d’un système hypertexte organisé et partagé sur le réseau informatique. C’est à partir d’ici que débute l’une des plus grandes révolutions technologiques du siècle, sans même que TBL le soupçonne.

Le schéma « Information Management : A Proposal » de Tim Berners-Lee

20 décembre 1990 :

L’année suivante, Robert Cailliau, ingénieur lui aussi au CERN, intègre le projet et collabore avec TBL sur la révision de la proposition : « World Wide Web : Proposal for an Hyper Text Project ».
Les 2 ingénieurs définissent les bases de la technologie du web, avec ses 2 protocoles de base : le http (Hyper Text Transfer Protocol) pour localiser et lier les documents et le HTML (HyperText Markup Language) pour créer les pages.
Ce protocole est testé dans un premier temps au CERN sur l’ordinateur NeXT de Tim Berners-Lee.
Le tout premier site ainsi que le tout premier serveur web le « CERN httpd » voient le jour et sont mis en ligne le 20 décembre 1990. Le site est consultable seulement sur le réseau interne du CERN et est affiché sur un outil baptisé « navigateur » que Tim nomme World Wide Web. Il centralisait toutes les informations sur le projet WWW.

Son adresse URL : http://info.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html 

A la fin de l’année 1990, Tim Berners-Lee avait défini les concepts de base du Web : URL, http et HTML et avait également programmé le premier navigateur et le premier serveur.

Premier site web

6 Août 1991 :

Le World Wide Web est officiellement rendu public par son créateur, Tim, qui postera un résumé de son concept dans un message sur Usenet (un forum) tout en demandant à ses correspondants d’y contribuer.

Résumé du concept de Tim Berners-Lee dans un message sur Usenet

 

12 décembre 1991 :

Le premier serveur est installé en dehors de l’Europe, au Centre de l’accélérateur linéaire de Stanford en Californie.

18 juillet 1992 :

Jusqu’à présent les pages web conçues au CERN contiennent uniquement du texte. Tim pense alors qu’il serait judicieux de les rendre plus attractives auprès d’autres scientifiques qui s’intéressent à ce nouveau système. Il va essayer d’inclure des images. La toute première photo qui apparaîtra sur le web est une photo des « Horribles Cernettes », groupe de musique pop composé de 4 chercheuses du CERN, prise par l’ingénieur Silvano de Gennaro et enregistrée sous le format GIF.

Première photo sur le web du groupe de musique pop « Les Horribles Cernettes »

3 novembre 1992 :

Présentation d’ensemble du World Wide Web

30 avril 1993 :

Le CERN décide de renoncer aux droits d’auteur du World Wide Web et le remet au domaine public en publiant son code source. Accessible à tous et gratuit, il prendra une ampleur spectaculaire au fil des années.

Impatient d’en savoir plus sur l’histoire du site web ? Découvrez très prochainement la suite !

La Digital Mum : portrait de la ménagère nouvelle génération

Publié le 14/05/2019

Concept né aux Etats-Unis en 1960, la ménagère de moins de 50 ans, la cible [...]

Lire la suite

Enrobez votre communication digitale de tendresse pour la fête des mères et la fête des pères !

Publié le 06/05/2019

La Fête des Mères approche à grand pas – le dimanche 26 mai – et [...]

Lire la suite

L’histoire de Pâques

Publié le 18/04/2019

Le mois d’avril est arrivé, avec le printemps et sa très connue fête pascale. Célébrée [...]

Lire la suite