Les nouveaux enjeux du marketing mobile

Les applications mobiles font partie des investissements prioritaires pour les marques en 2018. Ses enjeux sont cruciaux : la personnalisation est au centre de toutes les attentions. Il en va de même pour la mise en conformité du Règlement Général sur la Protection des Données Personnelles (RGPD).

 

Selon une étude menée par Harris Interactive en avril et mai 2018, les applications mobiles constituent une priorité d’investissement digital (21%) pour les annonceurs interrogés (grandes entreprises en majorité), juste derrière les sites web (30%) mais devant les réseaux sociaux (17%). « Les applications mobiles représentent en 2018 un canal de communication excessivement important pour les marques, et en croissance », commente Manuel Lhoir, directeur du département Télécoms, Médias, Technologies & Entertainment d’Harris Interactive. Une priorité qui se reflète dans leur propre utilisation du digital, puisque 78% des annonceurs interrogés disposent d’une application mobile. Ils sont 84% à disposer d’un site internet.

Pour 89% des marques, il est primordial d'être en conformité avec le RGPD

Pour 89% des marques, il est primordial d’être en conformité avec le RGPD

TOP 3 des investissements digitaux pour les annonceurs : 1) applications mobiles, 2) sites web, 3) réseaux sociaux

TOP 3 des investissements digitaux pour les annonceurs : 1) applications mobiles, 2) sites web, 3) réseaux sociaux

43% des marques ont un budget publicitaire compris entre 0€ et 100 000€

43% des marques ont un budget publicitaire compris entre 0€ et 100 000€

25% des marques souhaitent consacrer au marketing mobile entre 101 000 et 200 000€.

25% des marques souhaitent consacrer au marketing mobile entre 101 000 et 200 000€.

 

 RGPD : un enjeu crucial pour marketing mobile en 2018

Pour 90 % des annonceurs, il s’agit avant tout de satisfaire les visiteurs de leurs application. Pour 89 %, il est primordial d’être en conformité avec les principes du RGPD. Pour les annonceurs déjà sensibilisés au règlement européen, il s’agit avant tout de traiter les fonctionnalités de l’application (62%) et la gestion du Opt-in/Opt-out (46%). Si les annonceurs interrogés sont mobilisés sur le sujet de sa mise en conformité, seuls 27% ont confié être totalement prêts à l’échéance du 25 mai. Un recours à des prestataires externes en effet souvent nécessaire (67%).

La personnalisation, au cœur des attentions

86 % des annonceurs dotés d’une application sont concernés par la personnalisation. Pourtant seuls 44 % ont mis en place une solution personnalisation, quand 42 % n’ont pas sauté le pas et 14 % n’ont aucun projet. Les projets de personnalisation devraient néanmoins voir le jour dans l’année. Que ce soit dans les 3 mois (14 %), dans les 3 à 6 mois (31 %) ou dans les 6 à 12 mois (29 %). Le manque de budget bloque la plupart des projets, selon 34 % des répondants. Suivent l’absence – ou la faiblesse – de l’expertise interne, et la complexité de la mise en œuvre.

Les autres enjeux pris en compte sont :

  • l’amélioration du taux de rétention (82 %),
  • l’augmentation de la récurrence (81 %),
  • l’engagement (79 %)
  • et la conversion (77 %).

Seuls 64 % semblent avoir pris conscience de la nécessité d’accompagner les utilisateurs dans les premiers pas de l’utilisation de l’application. Ces derniers optimisent, ainsi l’onboarding (tutoriels pour guider l’utilisateur).

Consultez ici notre article sur l’emailing.

La Digital Mum : portrait de la ménagère nouvelle génération

Publié le 14/05/2019

Concept né aux Etats-Unis en 1960, la ménagère de moins de 50 ans, la cible [...]

Lire la suite

Enrobez votre communication digitale de tendresse pour la fête des mères et la fête des pères !

Publié le 06/05/2019

La Fête des Mères approche à grand pas – le dimanche 26 mai – et [...]

Lire la suite

L’histoire de Pâques

Publié le 18/04/2019

Le mois d’avril est arrivé, avec le printemps et sa très connue fête pascale. Célébrée [...]

Lire la suite