Facebook annonce la certification obligatoire pour certains annonceurs

Dans un souci de transparence, suite aux derniers scandales sur la fuite des données personnelles de ses utilisateurs, Facebook a annoncé la certification obligatoire de certaines pages ainsi que des annonceurs diffusant des publicités sensibles.

 

Le réseau social aux 2 milliards d’utilisateurs a indiqué que « les personnes qui gèrent des pages suivies par de nombreuses personnes devront être vérifiées. Si elles ne le font pas, elles ne seront plus en mesure de publier du contenu avec leur page Facebook ». Le réseau social n’a pas encore précisé le nombre de « fans » requis pour se voir imposé un badge bleu.

Selon Facebook, la certification permettra de lutter contre les pages gérées par de faux comptes. Le processus de certification (aujourd’hui laborieux) sera simplifié. Mark Zuckerberg a d’ailleurs annoncé qu’une centaine de recrutements étaient prévus pour gérer ces vérifications.

Afin d’accentuer la transparence toujours, il sera dorénavant possible de voir l’historique de modification des noms de pages afin de repérer les pages rachetées par exemple.

 

Certains annonceurs concernés

 Les annonceurs qui diffuseront des publicités « sensibles » sur le réseau social seront aussi contraints de transmettre certaines informations d’identité et de localisation à Facebook, qui leur délivrera – ou non – une autorisation. Hormis les sujets politiques, la liste des sujets « sensibles » n’a pas encore été définie. Elle sera régulièrement mis à jour.

Ces publicités seront identifiables par le label « Political Ad » ainsi que par le nom de l’organisme financeur.

 

La fin des publicités cachées

Un utilisateur de Facebook pourra désormais regarder une publicité – politique ou non – d’un annonceur même si il n’est pas dans la cible. Cette fonctionnalité devrait être déployée en juin. En ce même mois, Facebook prévoit de lancer son service d’archive, permettant de rechercher d’anciennes publicités politiques. Vous pourrez ainsi accéder à toutes les publicités politiques, connaître les montants investis et l’audience touchée par chaque publicité.

 

Face aux récents scandales Cambridge Analytica – une société qui a collecté les données de 87 millions de personnes pour faire de la propagande politique alors qu’elle affirmait ne faire que des recherches académiques – et CubeYou – une société accusée d’avoir fait la publicité sans le dire à ses utilisateurs – Facebook souhaite prendre les mesures nécessaires pour rassurer ses utilisateurs, en tentant de renforcer la protection de leurs données personnelles.

La Digital Mum : portrait de la ménagère nouvelle génération

Publié le 14/05/2019

Concept né aux Etats-Unis en 1960, la ménagère de moins de 50 ans, la cible [...]

Lire la suite

Enrobez votre communication digitale de tendresse pour la fête des mères et la fête des pères !

Publié le 06/05/2019

La Fête des Mères approche à grand pas – le dimanche 26 mai – et [...]

Lire la suite

Pourquoi et comment bien communiquer à Pâques ?

Publié le 29/03/2019

Pâques est, après Noël, la fête la plus populaire de l'année. Œufs, lapins et cloches [...]

Lire la suite